Français

 

Histoire de la Direction du Renseignement (DI)

La Direction du Renseignement (DI) fut établie en 1952 dans le but d’aider le Président et les hauts fonctionnaires de l’état à prendre les décisions qui s’imposent concernant la sécurité de notre pays. Les analystes du DI consultent toutes les informations disponibles sur un problème posé et ils les organisent de façon à aider les décisionnaires à considérer tous les angles de ce problème. Le travail de l’analyste se base sur un amalgame d’informations incomplètes et souvent contradictoires, qui ont été acquises dans le monde entier. Aujourd’hui, le volume d’informations obtenues, sur des sujets de la plus haute importance, est devenu très conséquent, en comparaison avec les années précédentes. Ces informations proviennent d’une variété de sources et de méthodes, qui vont des Américains à l’étranger, des agents recrutés, à la photographie par satellite, en passant par les médias étrangers et les capteurs sophistiqués.

Au fil des années, la Direction du Renseignement a couvert de nombreuses crises et conflits ; identifié des tendances et éclairci un certain nombre de questions. Le DI analyse des informations et produit des analyses, parfois en temps opportun, lorsque certaines informations ne sont pas disponibles ailleurs, pour ceux qui en ont besoin. Plus particulièrement, le travail des analystes du DI a parfois permis de mettre un frein à certaines actions durant la Guerre Froide et actuellement, il joue un rôle essentiel dans le combat international contre le terrorisme.

 

Événements-clés dans l’histoire du DI


Les années 40

1946 – Le Bureau des Rapports et des Estimations (ORE) est créé comme  agence satellite du Groupe Central du Renseignement dans le but de conduire des recherches d’informations clandestines ; produire des rapports d’analyses au quotidien et des évaluations, axées sur le long-terme, concernant le domaine du renseignement aux Etats-Unis, destinées aux hauts décisionnaires américains.

1947 – Le Président Truman signe le Décret sur la Sécurité du Territoire de 1947, qui voit la naissance de la CIA.

 

Les années 50

1950 – Le Directeur du Renseignement Central (DCI), Walter Bedell Smith, divise le Bureau des Rapports et des Estimations (ORE) en trois sections distinctes : le Bureau des évaluations nationales, qui produit des évaluations nationales coordonnées ; le Bureau des Recherches et des Rapports, qui conduit des recherches de base, et le Bureau des Renseignements Actuels, qui condense les analyses et d’autres revues, destinées aux hauts fonctionnaires de l’état.

1952 – Le DCI Smith établit la Direction du Renseignement (DI), qui remplace le Bureau des Rapports et des Estimations. Son but est de consolider sous le même toit tous les résultats d’analyses, liées au domaine du renseignement. Le Président Truman, qui était un avide lecteur des Bulletins du Renseignement Central, demande à la CIA de donner aux candidats au scrutin présidentiel, Eisenhower et Stevenson, un aperçu sur les questions du jour; une pratique qui continue de nos jours.

1956 – Premières missions de reconnaissance aériennes U-2. Les analystes du DI jouent un rôle-clé dans le développement d’évaluations en temps réel, particulièrement dans les activités associées avec la Russie.

 

Les années 60

1960 – Le Directeur du Renseignement (DDI) crée une petite équipe dans le but d’identifier certains points dans le domaine du renseignement qui pourraient bénéficier de l’appui d’un traitement automatisé des informations. Cette équipe identifie immédiatement une question d’importance ; les dépenses de la Russie dans le domaine de la défense. Le travail débute alors sur la création d’un modèle stratégique de l’analyse des coûts.

1963 – La CIA établit le Centre des Opérations, qui fonctionne 24 heures sur 24.


1964 – Le Président Johnson exige une revue quotidienne de toutes les situations importantes, en fin de journée. C’est la création de la Revue Quotidienne du Président (PDB).

 

Les années 70

1973 – Dans le but de mieux conseiller et d’assurer une bonne coordination entre les différentes agences dans le domaine du renseignement sur les questions clés, le système de ‘l’Officier du Renseignement du territoire’ est lancé dans le cadre du Conseil National du Renseignement (NIC).

1976 – En réponse aux critiques de la communauté du renseignement, suite aux résultats de l’analyse portant sur l’avenir de la puissance militaire soviétique, le DCI, George H. Bush, approuve la création d’un exercice d’analyse qui met en compétition deux équipes ; équipe A et équipe B, dans le cadre de l’Evaluation du renseignement national : “Les forces soviétiques : analyses des conflits entre différents continents, jusqu’au milieu des années 80.”

1977 – La Direction du Renseignement (DI) est réorganisée et rebaptisée ‘le Centre National Etranger d’Evaluation’ (Foreign Assessment Center - (NFAC), qui comprend un centre de soutien à la politique du gouvernement et des bureaux d’analyses régionales et politiques sur le renseignement, dans le secteur des sciences et dans celui de l’Armement.

 

Les années 80

1980 – L’équipe du Contrôle de l’Armement et du Renseignement voit le jour, dans le cadre du NFAC, pour soutenir l’effort d’acquisition de renseignements sur les questions de contrôle sur l’armement.

1981 – Le NFAC crée le Centre d’évaluation pour le transfert de la technologie, pour soutenir l’effort en analyses des renseignements liés au transfert international de la technologie. Quelques mois plus tard, le NFAC est réorganisé une nouvelle fois et rebaptisé le DI. La plupart des bureaux seront reconvertis en bureaux régionaux, multidisciplinaires.

1986 – Le Centre de lutte contre le terrorisme est créé, au sein de la Direction des Opérations, pour combattre les menaces terroristes à l’international. Les officiers du DI officient dans la partie consacrée aux analyses dans le but d’offrir leurs compétences au niveau régional et de façon fonctionnelle —ce sera la première unité permanente qui combine à la fois l’analyse et les opérations.

1988 – Le Centre du contre-espionnage est créé. Comme le Centre de lutte contre le terrorisme, il comprend aussi des officiers du DI qui offrent un soutien dans le domaine de l’analyse.

1989 – Le Centre antidrogue du DCI est créé, lequel rassemble des officiers de la CIA, de la communauté du renseignement, de la police et d’autres organismes gouvernementaux.

 

Les années 90

1992 – Le Centre pour la non-prolifération du DCI est créé dans le but de renforcer les relations entre le DI et les autres agences gouvernementales sur les questions liées à la prolifération d’armes de destruction massive.

1997 – Les cinq bureaux régionaux  d’analyses sont divisés en trois sections. Dans le même temps, le Centre de lutte contre la prolifération ajoute des groupes supplémentaires d’analystes et établit le poste de ‘dirigeant dans le domaine des sciences’, créant ainsi la plus grande concentration d’experts dans le domaine de la prolifération au sein de la communauté du renseignement.

1998 – La Commission Jeremiah revoit l’information, issue de la communauté du renseignement, sur la performance de l’Inde dans le domaine de la défense et plus particulièrement, sur ses essais secrets de développer des plans pour une bombe atomique. Cette Commission propose certaines recommandations afin d’améliorer les compétences dans l’analyse des informations d’urgence au sein de la communauté du renseignement. Le Bureau de Soutien de la Politique du Gouvernement du DI est alors créé dans le but d’améliorer la qualité du soutient du DI pour la politique du gouvernement.

1999 – En décembre, le DI crée l’école Sherman Kent, axée sur l’analyse de renseignements, dans le but d’améliorer la compréhension, le niveau d’expertise et le domaine de compétence des analystes du renseignement et de ceux qui les dirigent.

 

Le millénaire

2000 – Remise des diplômes de la première classe du Programme de Carrière pour Analystes (CAP) de l’école Sherman Kent. Le CAP devient alors le programme de formation professionnelle de base pour tous les analystes, nouvellement recrutés à la CIA.

2001 – Le Centre du DCI pour l’acquisition de renseignements sur les armes, sur la  non-prolifération et le contrôle des armements est créé. Il rassemble des experts aux compétences multiples sur tous les types de menaces d’armes étrangères.

Suite aux attentats terroristes du 11 septembre, le Centre de lutte contre le terrorisme élargit sa section d’analyses et la rebaptise Bureau d’Analyses de lutte contre le Terrorisme (Office of Terrorism Analysis). Durant la même période, le DCI Georges Tenet charge le Directeur du DI de créer une “cellule d’urgence”, dont le but serait de revoir les analyses portant sur les événements du 11 septembre de façon plus originale. Cette cellule d’urgence approche alors les faits hors des sentiers battus et offre des commentaires destinés plus à élever le niveau de réflexion qu’à soutenir les thèses officielles.

2002 – Le DI fête ses 50 ans  - L’Université de la CIA (CIAU) est créée pour donner la possibilité à tous les officiers de la CIA de cultiver des valeurs communes qui comprennent : s’engager pleinement dans son travail pour mieux accomplir la mission de l’Agence ; acquérir de nouvelles connaissances ; exceller dans son travail et gagner en responsabilités afin d’accomplir les activités extraordinaires au service à la nation.

L’université de la CIA offre un amalgame de tous les programmes de formation existant à la CIA, y compris celui de l’école Sherman Kent du DI. Ceci, afin de donner la possibilité à tous les employés de la CIA d’intégrer des programmes communs et de leur donner la chance d’acquérir les outils, tels que des classes de leadership et des cours de langues étrangères, qui leur seront utiles pour mieux accomplir leur travail à l’Agence.

2003 – En avril, l’équipe des Besoins en Acquisition et en Evaluations du DI (CRES) est réorganisée et rebaptisée ‘Bureau Stratégique d’Acquisitions et d’Analyses’ (CSAA). Ce réajustement est motivé par un certain nombre de facteurs, dont le principal est de gagner en flexibilité pour mieux aborder les problèmes internationaux ; maitriser les nombreuses ressources disponibles dans le domaine de l’analyse pour mieux affronter les problèmes urgents et renforcer les capacités du DI dans l’analyse des informations dans le futur.

– Le Bureau d’analyses de l’Irak est créé en novembre. Il se focalise exclusivement sur la recherche et l’analyse d’informations sur des questions importantes et urgentes, liées à la sécurité du territoire.

2004 Le rapport de la Commission du 11 septembre est publié en juillet. Il propose des recommandations sur la façon d’améliorer l’effort général d’acquisition d’informations, de conduire les analyses et d’organiser les renseignements, suite aux leçons inspirées par les attaques terroristes du 11 septembre aux États-Unis.

- En août, le Centre National de la lutte contre le Terrorisme (NCTC) est créé dans le but de coordonner et de surveiller toutes les activités liées au domaine du terrorisme, menées par toutes les agences et tous les départements, pour s’assurer qu’une action commune sera prise, basée sur le renseignement disponible au sein de la communauté du renseignement. De nombreux analystes du DI sont affectés au NCTC.

– La Loi sur la Réforme du Renseignement et sur la Prévention du Terrorisme datée de 2004 entre en vigueur en décembre, établissant le poste de Directeur du Renseignement National (DNI), lequel est chargé de coordonner et de diriger l’ensemble de la Communauté du Renseignement. Le Directeur Central du Renseignement (DCI), qui présidait le Conseil du Renseignement, perd cette fonction et devient dorénavant un collaborateur du DNI. Il est rebaptisé Directeur de la CIA ou DCIA.

2005 – Le rapport de la Commission sur les Capacités du Renseignement aux États-Unis, qui traite des armes de destruction massive, et qui est plus connu sous le nom de ‘Commission WMD’ (Weapons of Mass Destruction), est publié. Le rapport critique les compétences de la CIA et de la Communauté du Renseignement à justifier l’existence d’armes de Destruction Massive en Irak et propose des recommandations dans le but d’améliorer la façon d’acquérir des renseignements en général, en s’inspirant des leçons apprises durant cet effort.


Posted: Mar 23, 2012 12:14 PM
Last Updated: Mar 26, 2012 08:13 AM