Français

 

Qui sommes-nous?

Depuis mon arrivée au DI, il y a de cela maintenant 29 ans, j’ai eu la chance de bénéficier de cinq carrières différentes ; chacune d’entre elles ayant été influencée par la précédente. J’ai vécu à l’étranger ; travaillé au sein de la cellule de crise à la Maison Blanche ; conduit des recherches approfondies sur des sujets passionnants et évolué parmi des décisionnaires et des collègues qui s’intéressaient au fruit de mes recherches. J’ai beaucoup appris sur les relations internationales, qui étaient mon domaine de spécialisation à l’université. Cependant, grâce à mon travail à l’Agence, j’ai appris plus encore sur les gens, les systèmes, la politique, la pensée critique, l’écriture, les revues quotidiennes et les sujets qui vont de la prise de sanctions aux biographies, en passant par les satellites. Je ne possède certes pas de yacht ou de villa hors de prix, mais ma richesse est de ne m’être jamais ennuyée dans mon travail. J’ai toujours eu la possibilité de travailler et de penser par moi-même, et je suis convaincue que mon travail a aidé mon pays à prospérer et à maintenir son niveau de sécurité. Mes collègues sont souvent des intellectuels, et ils ont des intérêts variés, des compétences parfois surprenantes et des modes de pensées dynamiques, rigoureux et sophistiqués. Ils obéissent également à des règles éthiques rigoureuses et c’est un réel plaisir pour moi de travailler avec de tels talents au quotidien - Jane, cadre, 29 années de service.


Devenir chef d’équipe représente l’expérience la plus enrichissante de ma carrière professionnelle depuis que j’ai rejoint le DI, il y a 11 ans. J’ai toujours été impressionné par l’intelligence et le dévouement de mes collègues. En tant que chef de deux équipes très affairées et rapides – spécialisées dans l’analyse de l’Asie du sud est et du Moyen Orient – j’ai rencontré le meilleur et le pire au sein de la communauté du renseignement. Mais je suis un optimiste et je considère donc toujours que les gens sont motivés et prêts à affronter le pire. Peu de sociétés auraient pu m’offrir de telles expériences professionnelles; si différentes les unes des autres, comme celles que j’ai vécues avant de devenir cadre pour l’Agence. J’ai travaillé dans quatre bureaux différents dans le DI ; voyagé partout dans le monde et participé à la Revue Quotidienne du Président  (PDB), passant en revue les situations urgentes pour les hauts décisionnaires politiques au sein du gouvernement et même, pour le Président - Steve, cadre d’analyses/analyste militaire, 11 années de service.


En tant qu’analyste dans le domaine du renseignement, j’ai eu l’occasion de développer mon niveau d’expertise technique, de briefer un grand nombre de clients et de beaucoup voyager. Je collabore étroitement avec des analystes régionaux et transnationaux, en les aidant à tirer parti des différents systèmes d’acquisition afin de répondre à des questions cruciales et d’affiner leur analyse, qui sera ensuite proposée aux décisionnaires. Puisque l’analyse d’acquisition est un domaine relativement restreint, les analystes dans ce domaine ont une responsabilité et un niveau d’autonomie considérables dans leur travail. Il s’agit d’un domaine unique et stimulant, qui permet d’apprendre beaucoup sur les ressources disponibles aux autres analystes dont la mission est d’assurer la sécurité de notre pays - Mike, analyste d’acquisition, 3 ans et demi de service.


Après avoir travaillé pour une administration locale, je suis arrivé à l’Agence où j’ai immédiatement commencé à travailler sur des questions importantes et d’actualité. Après avoir obtenu une maitrise dans les opérations de paix, je ne savais pas très bien où je voulais travailler, mais l’Agence avait besoin de moi, et j’étais fier de répondre à son appel. J’ai eu l’occasion de briefer et d’écrire pour de hauts fonctionnaires de l’état, et de renseigner certains diplomates sur les Nations Unies. De cette façon, j’ai contribué à influencer la politique des États-Unis. Dans le DI, nous collaborons souvent avec d’autres bureaux afin d’offrir un meilleur niveau d’analyse collective – et ce type d’activité crée des liens uniques. À la CIA, le moral des employés est excellent et les hauts cadres y sont compréhensifs, demandant souvent nos opinions sur les questions traitées. Un des aspects les plus passionnants de mon travail est de recevoir une formation dans de nombreux domaines, généralement aux côtés d’autres membres de la Communauté du Renseignement. – Michael, analyste politique, 2 années de service.


J’ai été recrutée par la CIA lorsque je terminais ma maitrise à l’Université Américaine (American University). Je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait, mais j’ai eu l’agréable surprise de découvrir que travailler dans le DI offre de nombreuses possibilités, comme celle de bâtir des relations au-delà de ce que j’avais imaginé. Au quotidien, je travaille en symbiose avec les analystes qui couvrent toutes les régions du monde et avec les graphistes de conception, les éditeurs électroniques et les développeurs en informatique pour offrir nos produits finis aux décisionnaires et aux autres clients de la Communauté du Renseignement. Nos produits sont généralement reçus de façon positive et je suis encouragée ; cela me donne une idée précise de la mission de l’Agence et un sentiment d’accomplissement personnel, car nos projets soutiennent directement les décisions des hauts dirigeants de l’état — surtout quand mes analyses personnelles sont régulièrement présentées au Président!  J’apprécie aussi l’aspect de la formation continue, qui est préconisée au sein du DI. Par exemple, j’ai participé à des conférences, des stages de formation, des forums, et je suis constamment encouragée de profiter d’autres opportunités qui contribueront à mon développement professionnel. Bien que je ne sois à l’Agence que depuis peu de temps, j’ai pu rapidement développer de nouvelles compétences qui me seront utiles dans ma carrière dans le futur. J’anticipe avec plaisir les nouvelles expériences qui m’attendent. –Jessica, officier des publications  (éditrice), 1 an et demi de service.


Posted: Mar 23, 2012 12:14 PM
Last Updated: Mar 26, 2012 08:13 AM